Blog

7 conseils aux entreprises pour mieux gérer leur communication sur les réseaux sociaux

Business people in marketing strategy meeting

Les réseaux sociaux peuvent être de véritables leviers d’acquisition. Même si vous possédez un site vitrine ou un site d’e-commerce, une attention importante devrait être accordée à votre présence sur les divers réseaux puisque ce sera bien souvent sur Insta, Facebook, Pinterest et autres que vos clients entendront parler de vous pour la première fois.

Voici une liste de 7 conseils qui vous aideront à gérer cette situation plus complexe qu’elle n’y parait.  

1 : Une stratégie sur les réseaux sociaux tu auras

Il ne suffit pas de créer une page sur Facebook et de partager un post tous les 6 mois pour créer une véritable audience, et encore moins pour transformer cette communauté en prospect. Le métier de community manager est bien souvent mal perçu, puisque c’est justement son essence que d’employer un ton « proche » ou « quotidien », même lorsqu’il s’agit de sujets techniques. Pour être efficace sur les réseaux il faudra absolument :

  • Créer une persona (un profil type de votre client cible) ;
  • Élaborer une stratégie sémantique (quel ton employer, quels sujets aborder) ;
  • Et prévoir un budget temps/ argent. Ce dernier point est si important que nous en avons fait notre conseil numéro 2 ;

2 : Un budget tu prévoiras

Une bonne communication sur les réseaux vous demandera soit beaucoup de temps, soit beaucoup d’argent, soit les 2. Sachez que vous ne passerez pas à travers ça. Les entreprises présentes sur les réseaux sont innombrables, la concurrence est rude, et beaucoup d’acteurs de votre activité ont plus d’expérience que vous.

Donc si vous ne vous sentez pas encore l’âme d’un CM (community manager), employez les services de quelqu’un pour le faire à votre place ou pour vous conseiller. Cela se fait très bien, et beaucoup de freelances seront heureux d’établir pour vous une stratégie et de vous conseiller.

Par ailleurs, beaucoup d’entreprises font le choix d’avoir recours à des publications sponsorisées. Pour une certaine somme que vous cédez au réseau social, celui-ci met en avant vos posts, ou vous rapporte de l’audience. Ce peut être pratique au début, quoique de plus en plus de gens ont tendance à esquiver ces publications sur leur feed. Mieux vaut ne pas tout miser là-dessus donc, surtout que sur le long terme, le coût pourra être conséquent.

3 : De la patience tu montreras

Aucune entreprise ne sait comment créer une communauté importante sur les réseaux en quelques jours, à moins bien sûr de disposer de millions à distribuer au réseau, aux graphistes et à toute une équipe de CM. C’est impossible. Ne baissez pas les bras, car ici votre succès dépend en grande partie de votre capacité à vous montrer patient et à vous adapter. A force de tâtonnements et d’observations, vous pouvez y parvenir.

4 : Ton audience tu ne spammeras pas

Ce point aurait presque pu se trouver tout en haut de la liste. Et il est valable aussi si vous envisagez de créer une newsletter : ne commettez jamais l’erreur d’inonder votre audience de posts. D’une part parce qu’il parait impossible de garder un niveau d’exigence assez élevé pour que toutes vos publications puissent être intéressantes, et d’autre part parce que votre audience aura vite la nausée à la simple vue de votre logo ou de votre nom.

5 : Ton audience tu n’oublieras pas non plus

L’exact inverse de l’inondation n’est pas non plus une bonne idée. Et si vous ne voyez pas quoi poster parce que votre activité s’y prête peu par exemple, c’est que vous manquez de stratégie ou de conseil. Il existe des domaines sur lesquels on ne parierait pas à première vue, et qui sur les réseaux sociaux sont réellement viraux (voir vidéo ci-dessous).

En plus, si un prospect potentiel tombe sur votre page et voit qu’il n’y a aucune publication depuis longtemps, il pourrait se dire soit que vous n’êtes plus en activité, soit que vous ne semblez pas exceller dans votre domaine. Mieux vaudrait ne pas avoir de page du tout dans ce cas-là.

Pour la bonne exécution des points 4 et 5, nous vous suggérons donc la mise en place d’un calendrier éditorial.

https://www.youtube.com/watch?v=Hoq9ThP_jl4&ab_channel=Konbini

6 : Exigeant tu te montreras

Ce n’est pas parce qu’on est sur les réseaux sociaux que l’on peut se permettre de rédiger n’importe quoi, n’importe comment. Sans aller jusqu’à travailler votre prose comme Flaubert, il conviendra généralement d’éviter les fautes d’orthographe et de syntaxes les plus violentes.

Le choix du ton vous appartient, et devra être sujet à une réflexion pendant l’élaboration de votre stratégie. Mais en général, dans tous les métiers de la rédaction, la règle d’or est la suivante : une phrase = une idée. Évitez les phrases à rallonges, et soyez naturels.

Par ailleurs, cette exigence pourra être aussi respectée dans la « retenue ». Si les coups de gueule sont bien connus pour être les posts qui engagent le plus de réactions, pas la peine non plus d’utiliser votre page comme un exutoire à tous les petits problèmes du quotidien. Croyez-moi, personne n’a envie de lire ça.

7 : Tes résultats tu étudieras

Le marketing est avant tout un art du tâtonnement. Personne ne crée le post ultime du premier coup, la première fois.

Même si vous êtes un gros addict des réseaux depuis des années, et que vous avez une certaine expérience personnelle, rien ne saura plus vous améliorer qu’une étude scrupuleuse (mensuelle, semestrielle, annuelle) de vos résultats d’audience.

La plupart des réseaux ont cette option dans leurs paramètres. Au début cela pourra vous sembler un peu flou de lire tous ces chiffres, mais ils vous éclaireront rapidement sur ce qui fonctionne, ou pas.

Interested Working
With me? Let's connect!